Lorsque vous achetez un logiciel, plusieurs modèles de licences existent. Dans cet article, nous décrivons les différences entre les licences typique des logiciels propriétaires et le modèle de souscriptions des logiciels libres.

Le modèle traditionnel des licences propriétaires

Lorsque vous achetez une licence, vous achetez le droit d'utiliser un logiciel propriétaire. Cette licence sera perpétuelle (vous ne payez qu'une fois) ou annuelle. Elle vous donne le droit d'utiliser le logiciel mais le logiciel ne vous appartient pas. Vous ne possédez pas le droit de le copier, de le modifier, de le revendre, de transférer votre droit d'utilisation à un tiers, etc.

Lorsque la licence prend fin, vous perdez votre droit d'utiliser le logiciel.

En plus de la licence, vous payez optionnellement de la maintenance. La maintenance vous permet de mettre à jour votre logiciel, d'accéder aux patchs de sécurité, etc. La maintenance vous donne typiquement accès à un système qui vous permet de mettre à jour votre logiciel automatiquement ou au moins qui vous permet de télécharger des patchs.

En plus de la licence et de la maintenance, vous payez optionnellement du support. Ce contrat de support généralement annuel vous permet d'ouvrir des tickets au service clients. Un contrat de support possède typiquement plusieurs niveaux (basique, standard, premium, entreprise, etc.) qui décrivent le niveau de support auquel vous avez droit. Le niveau de support définit la rapidité à laquelle le support clients s'engage à prendre en charge votre requête.

Le modèle de souscriptions open source

Dans le monde Open Source, les frais de licence ne peuvent exister parce que les licences open source (https://opensource.org/licenses) vous donnent le droit d'utiliser, copier, modifier et repartager librement les logiciels. Il n'y a pas de raison de payer pour utiliser des logiciels libres. Ceci dit, les éditeurs de solutions open source vous offrent la possibilité d'acheter de la maintenance et des contrats de support pour des logiciels libres (souscriptions). Ces contrats vous garantissent le même niveau d'expertise et de réactivité que ce dont vous avez l'habitude dans le monde propriétaire.

Par exemple, si vous achetez une souscription Red Hat Enterprise Linux, ce n'est pas le droit d'utiliser Red Hat Enterprise Linux que vous paierez, mais l'accès aux mises à jour et le droit d'ouvrir des tickets de support pour obtenir de l'aide. Rien ne vous empêche d'utiliser Red Hat Enterprise Linux gratuitement et de manuellement télécharger les patchs depuis le site Web de Red Hat mais ce n'est pas très pratique (CentOS le fait pour vous). De plus, si vous achetez au moins une souscription Red Hat, vous devez acheter des souscriptions pour l'ensemble des produits Red Hat installés dans votre parc informatique (conditions générales de Red Hat).

Plus d'informations spécifiquement sur les souscriptions Red Hat: Souscriptions Red Hat